Réseau de chaleur Bois Énergie

La transition énergétique citoyenne, ce n’est pas seulement poser des panneaux photovoltaïques avec les Centrales Villageoises. Bien d’autres types de projets existent et notamment les réseaux de chaleur bois énergie développés par Forestenr et soutenus par Énergie Partagée.

Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur bois énergie ?

C’est un système de chauffage simple, qui fonctionne grâce à une chaufferie, située au cœur du dispositif. Cette chaufferie produit de l’eau à environ 90°C à partir de la combustion de bois déchiqueté.

La chaufferie est raccordée aux bâtiments qu’elle chauffe par un tube isolé enterré à environ 1 m. L’eau chauffée circule dans ces tuyaux et jusqu’à chaque bâtiment.

Dans chaque bâtiment, la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire est assurée par un échangeur de chaleur. Dans un second circuit, l’eau refroidie à 60°C retourne vers la chaufferie pour y être chauffée à nouveau.

Schéma d’un réseau de chaleur – Copyright : Sophie Anfray

Découvrez le projet de Lucinges : téléchargez la brochure du projet.

espace

Quelques questions clés sur le bois énergie

 

Est-ce que c’est la partie noble du bois qui est brûlée dans la chaufferie ?

Ce qui est brûlé dans la chaufferie sont des sous-produits de l’industrie du bois (exploitations forestières et scieries) : du bois déchiqueté, encore appelé plaquettes forestières. De plus, les plaquettes proviennent d’entreprises locales dans les projets citoyens soutenus par Énergie Partagée.

Le bois est-il une énergie renouvelable ?

Le bois est bien une énergie renouvelable, la forêt se reconstituant seule, sur des durées allant de 5 à 200 ans. Il faut savoir également que le bois se renouvelle un million de fois plus vite que des énergies fossiles comme le pétrole ou le charbon.

La combustion du bois est-elle polluante ?

Les chaufferies utilisées dans les réseaux chaleur émettent 100 à 300 fois moins de particules fines (émissions inférieures à 50 mg/Nm3) que les cheminées ouvertes car la chaudière est performante et brûle du bois de qualité, sec et de manière complète. De plus, les chaufferies bois les plus récentes sont équipées de filtre pour les particules fines (PM2,5, inférieures à 2,5 micromètres), même si elles ne filtrent pas les particules ultra-fines. Les autorités et les professionnels sont conscients du problème et agissent pour améliorer les performances. Par exemple, en avril 2021, à l’instar des initiatives locales qui existent déjà dans la vallée de l’Arve ou sur la Communauté de Communes Arve & Salève, le gouvernement lançait un plan d’actions pour réduire de 50% les émissions de particules fines du chauffage bois d’ici à 2030. 

L’intérêt d’un partenariat avec ForestEnr pour CitoyENergie

Le Conseil de Gestion de CitoyENergie a proposé à ses souscripteurs une résolution portant sur la conclusion d’un partenariat avec ForestEnr dans le cadre de l’Assemblée Générale 2021.

Si la résolution était adoptée, il s’agirait, dans le cas où CitoyENergie est sollicitée sur des bâtiments à construire, de proposer la mise en place d’un réseau bois énergie afin de diminuer l’impact carbone global du projet.

Le projet de chaleur bois serait ensuite développé par ForestEnr.

Aucune solution n’est parfaite dans la transition écologique, et nous croyons qu’il est préférable de s’associer à ce partenaire et proposer cette solutions quand c’est possible, plutôt que de continuer à utiliser les énergies fossiles pour se chauffer.