Pourquoi participer aux projets CitoyENergie ?

Il y a urgence à entreprendre de produire de l’énergie de façon durable, renouvelable et locale. L’électricité d’origine photovoltaïque répond particulièrement bien à cette problématique. Mais comment entreprendre de tels projets ?

L’étude proposée ci-dessous quantifie la comparaison entre l’investissement financier consenti pour un projet individuel d’une part, et la mutualisation du même investissement partagé dans le cadre d’un projet coopératif d’autre part.

Dans les 2 diagrammes ci-dessous, 2 projets sont présentés parallèlement, l’un individuel (privé) à gauche, l’autre coopératif tel que CitoyENergie, à droite. Voici le résultat de cette simulation présenté sous forme graphique :

Diagramme 1Commentaire :
Pour produire 3 kWc sur mon installation individuelle, il faut investir 9’000 € (tarif d’une installation basée sur un devis réel édité en automne 2018)
Pour produire 3 kWc avec CitoyENergie, il faut investir collectivement 1’041 €, selon calcul détaillé  :

Prix du kWc avec CitoyENergie (exemple du projet de Reignier) :
152’000 € / 437.9 kWc = 347 €
Prix pour 3 kWc avec CitoyENergie :
347 € x 3 = 1’041 €
…sachant que :
– le montant des fonds propres de ce projet est de 152’000 €

– que la puissance estimée pour ce projet est de 437,9 kWc (voir Estimation financière sur page Projet Reignier)

Le graphique montre bien le net avantage de puissances plus élevées, pour 6 kWc et 9 kWc, qui bénéficient de tarifs réglementés de vente plus attractifs (voir grille tarifaire, en bas de page Modèle économique).
Les particuliers, disposant en principe de surfaces de toit limitées, ne peuvent pas accéder à des installations de ces puissances.

Diagramme 2Commentaire :
Pour 3 kWc installés sur ma toiture individuelle,  en 20 ans j’ai gagné 0,17 € par € investi.
Pour 3 kWc installés par Citoyenergie, en 20 ans j’ai gagné 0,61 € par € investi.

Calcul détaillé du bénéfice sur 20 ans par euro investi :
– pour les installations individuelles = [ventes d’électricité sur 20 ans – investissement de départ (pas d’emprunt) –  frais annuels sur 20 ans] / fonds propres (totalité de l’investissement)
– avec CitoyENergie : [rémunération moyenne sur 20 ans des Fonds Propres (3.05 %) x 20 ans] / apport de l’actionnaire

Ces 2 présentations graphiques font apparaitre de toute évidence qu’un projet de création de centrale de production d’énergie coopératif bénéficie d’un formidable effet de levier financier, comparativement à des projets individuels ou spéculatifs.

Mais pourquoi une telle différence entre les 2 solutions ?

Le projet tire parti de diverses subventions et aides publiques à titre d’encouragement à la transition énergétique, de la mutualisation des charges et de l’achat du matériel, de l’expertise économique et technique issue de l’expérience des projets antérieurs des Centrales Villageoises. La structure de gouvernance coopérative n’alourdit pas le projet,  le conseil de gestion étant constitué exclusivement de bénévoles.
L’équipement d’un groupe de bâtiments en capteurs photovoltaïques et l’attractivité des tarifs réglementés favorise de tels projets par un effet d’échelle : il est nettement plus intéressant économiquement de faire réaliser un ensemble de grandes surfaces plutôt que faire réaliser individuellement de petites installations.

Rappelons bien ici, après cette comparaison d’ordre exclusivement pécunier, qu’il existe d’autres raisons d’intérêt général de vouloir participer au projet coopératif Citoyenergie :
– l’urgence de réduction des émissions de gaz à effet de serre par une production décentralisée d’énergie d’origine renouvelable
– accélérer cette indispensable transition énergétique par l’effet de levier citoyen.